PLF Nicolarius
Un terminal

Utiliser les pilotes wifi de Windows sous Linux

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles vous pourriez avoir besoin des pilotes wifi de Windows.

Pour utiliser les pilotes wifi de Windows, nous allons faire usage d'un programme qui se présente comme un module du noyau Linux. Attention! Si votre distribution est en 64 bits, vous devrez impérativement utiliser les pilotes 64 bits pour Windows. Le nom de ce programme est ndiswrapper. Il est certainement disponible en précompilé dans les dépôts de votre distribution mais je préfère utiliser la dernière version qui en plus d'être plus fonctionnelle, est plus compatible car elle supporte les noyaux les plus récents et reste très stable. Smiley

Installer ndiswrapper

Pour installer ndiswrapper, allez chercher les dernières sources du programme. Pour le compiler vous aurez besoin des entêtes du noyau. Un paquet dont le nom est du genre kernel-headers ou linux-headers. Vous aurez également besoin de make, gcc et build-essential. Si un de ces paquetages manque il est certainement dans un autre nom dans votre distribution. Smiley

Commencez par décompresser l'archive. C'est normalement une archive de type .tar.gz.

tar xzf ndiswrapper-x.xx.tar.gz

Une fois ceci fait, un répertoire est créé. Déplacez-y vous avec la commande:

cd ndis*

Une fois dans ce répertoire envoyez la série de commande suivante qui permet de nettoyer les sources, compiler et installer.

make clean;make;su -c make install

Une fois ceci fait, ndiswrapper est installé et opérationnel pour le noyau que vous utilisez actuellement. il faudra recommencer l'étape ci-dessus si vous changez de noyau. Smiley

Les options de ndiswrapper

Lancer le module au démarrage

ndiswrapper est un module du noyau Linux désormais! On le lance via la commande modprobe.

modprobe ndiswrapper

Et pour l'arrêter on ajoute l'option -r.

modprobe -r ndiswrapper

Une fois lancé, il faut aussi faire en sorte que ndiswrapper soit lancé à chaque démarrage et parmis les premiers modules. Pour ce faire lancez une session root en console.
Chaque système Linux possède un fichier /etc/modules. C'est dans ce fichier que l'on inscrit les noms des modules que l'on veut charger lors du démarrage. Il vous suffit simplement d'ajouter ndiswrapper parmi les premiers voire le premier dans la liste. Smiley

Pour parfaire cette configuration, nous allons créer également les alias et toute la configuration du module directement avec ndiswrapper.
Pour ce faire, lancez une session root et entrez la commande:

ndiswrapper --help

Les options de ndiswrapper

Elle va alors vous lister toutes les options disponibles pour le programme. Notez les options -m, -mi et -ma. Il vous faut executer ndiswrapper avec ces trois options différentes:

ndiswrapper -m;ndiswrapper -mi;ndiswrapper -ma

Une fois ceci fait, ndiswrapper sera totalement opérationnel au lancement même de votre machine! Smiley

Installer le driver Windows

Vous avez passé le plus dur! Il suffit maintenant d'aller chercher le bon driver Windows et l'installer via ndiswrapper. Les drivers Windows utilisés sont ceux pour Windows 2000/XP/Vista. Tous les Windows de la branche NT en gros. Ils fonctionnent mieux. Il faut aller chercher leur fichier qui porte l'extension .inf.
Cherchez sur le CD-ROM fourni avec votre carte wifi. N'oubliez pas! Ils sont probablement dans un dossier libellé Windows 2k, WinXP ou quelque chose dans ce genre. Si jamais vous ne le trouvez pas ou que vous ne tombez que sur un executable .exe, il va falloir les décompacter. Smiley Utilisez wine pour lancer le programme d'installation Windows. Vous devriez pouvoir retrouver les fichiers .inf quelque part dans le répertoire de wine.

Cette opération sera certainement fastidieuse si vous tombez sur un executable .exe. Smiley Un autre moyen d'éviter de décompacter et d'aller chercher le driver .inf sur Internet. Smiley

Une fois que vous disposez du fichier .inf, ouvrez une session root dans le répertoire de ce fichier. Lancez y la commande d'installation du driver:

ndiswrapper -i votre_fichier.inf

A partir de ce moment là, votre driver est reconnu par ndiswrapper/ Il existe un certain nombre de chances pour qu'il marche de même qu'il existe un certain nombre de chances qu'il ne marche pas. S'il marche, alors vous n'avez plus qu'à vous adonner à la configuration réseau qui diffère selon les distributions (pour Mandriva dans le centre de contrôle, pour SuSE dans YaST, pour Debian et Ubuntu dans le /etc/network/interfaces...). Quoi qu'il en soit, une carte fonctionnant correctement doit voir ses diodes s'allumer si elles étaient auparavant éteintes ou bien clignoter si elles étaient statiques. Ces signes de reconnaissances peuvent toutefois ne pas apparaître alors que la carte fonctionne! Smiley

Pour recharger le pilote Windows, relancez le module ndiswrapper avec les commandes que j'ai indiqué un peu plus haut dans ce tutoriel.
Un dernier détail, la commande ndiswrapper -l vous permet de savoir si ndiswrapper détecte correctement votre carte avec le pilote utilisé, executez-la c'est toujours une aide supplémentaire! Smiley

Les options de ndiswrapper

Bonne chance avec votre carte wifi!

Sommaire des tutoriels

Retour en haut de la page Retour à l'accueil
Ce site utilise du PHP Ce site utilise une base de données MySQL Site écrit sous Debian Site écrit avec Quanta+ Site uploadé avec gFTP Site écrit sous GNU/Linux Site au design fait avec Gimp Site officiel de WoW Casio
Affichage optimal sur les navigateurs de type Mozilla Firefox - 2006 - 2014 - PLF-Nicolarius