PLF Nicolarius
HDD Linux

Accéder à ses partitions FreeBSD depuis Linux

Vous avez une distribution GNU/Linux et FreeBSD sur la même machine? Vous voulez accéder à votre partition FreeBSD depuis Linux? La seule difficulté pour résoudre sera de savoir compiler son noyau. Smiley Si vous ne savez pas le faire, il va vous falloir vous initier. Smiley Après la recompilation, il s'agira d'une simple modification du fichier fstab et tout marchera comme sur des roulettes! Cette recompilation du noyau est nécessaire pour la simple et bonne raison que les ditributions n'incluent pas ce support très peu utilisé. Notez que le support de l'UFS/UFS2 (le système de fichiers de FreeBSD) n'est accessible qu'en lecture seule. Smiley Un support expérimental existe pour l'écriture que vous pourrez activer à vos risques et périls! Je vous le déconseille fortement...

Recompiler le noyau

Nous allons maintenant accéder à l'interface de configuration du noyau. J'ai personnellement l'habitude d'utiliser l'interface xconfig via la commande make xconfig mais vous pouvez évidemment utiliser votre interface favorie. Les captures d'écrans seront faîtes avec cette interface. Smiley
Observez donc la rubrique dans laquelle se trouve le support de l'UFS. Il s'agit évidemment de la rubrique File systems avec pour sous-rubrique: Miscellaneous filesystems.

Le support de l'UFS dans le noyau Linux.

Notez la présence de la fonctionnalité d'écriture sur l'UFS notée dangereuse. Evitez donc d'écrire sur de l'UFS tant que son support ne sera pas amélioré. La fonctionnalité de déboggage est à réserver aux seuls développeurs. Vous n'en aurez pas besoin. Cette capture d'écran a été réalisée sur un noyau Linux 2.6.24.4. Tout noyau antérieur à celui-ci a donc forcément les contraintes d'écriture. Smiley
Maintenant, à vos GCC! Et compilez gaiement votre kernel fraichement doté du support de l'UFS! Smiley

Le FSTAB

Après avoir compilé, installé votre nouveau noyau et redémarré dessus, vous pouvez vous attaquer à la modification du fstab. Lancez votre éditeur de texte favori en root comme par exemple nano avec la commande: Smiley

nano /etc/fstab

Vous vous retrouvez face à la configuration de vos partitions. Identifiez le numéro de votre partition avec la commande fdisk -l. Regardez l'exemple de mon fstab pris sous vim. Ma partition FreeBSD est la troisième /dev/hda3. La ligne correspondante est dans le fstab.

La partition UFS dans le FSTAB.

La ligne décrivant la partition UFS ressemble à cela:

/dev/hda3 /media/freebsd ufs ro,ufstype=ufs2,nosuid,noexec,users,noatime 0 0

Je décris les éléments un par un:

Bonne chance avec vos partitions UFS! Smiley

Sommaire des tutoriels

Retour en haut de la page Retour à l'accueil
Ce site utilise du PHP Ce site utilise une base de données MySQL Site écrit sous Debian Site écrit avec Quanta+ Site uploadé avec gFTP Site écrit sous GNU/Linux Site au design fait avec Gimp Site officiel de WoW Casio
Affichage optimal sur les navigateurs de type Mozilla Firefox - 2006 - 2016 - PLF-Nicolarius